SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

 

affiche pronostic vital engagéCe 14 novembre 2019, la colère des hospitaliers, qui enfle dans les hôpitaux, s'est exprimée partout en France. Une vague blanche sur Paris et de nombreuses actions en région. Ce réveil blanc a contraint le Président de la République à s'exprimer.
Mais nous sommes trop habitués et excédés par les annonces d'annonces. Quels investissements seront faits si le budget de la santé est voté en l'état ?
Après de longues années d'expressions syndicales pour dénoncer la dégradation des conditions de travail des hospitaliers, l'hôpital voit aujourd'hui son pronostic vital engagé...

Le PLFSS actuellement débattu au parlement met en évidence de nouvelles économies annoncées pour les hôpitaux : IMPENSABLE ! Le ministère parle d'une augmentation du budget de l'hôpital de 2,1% lorsque les dépenses augmentent de près de 4%: ce n'est pas une augmentation que le gouvernement annonce mais de nouvelles économies sur le dos des personnels qui s'amorcent ! D'ailleurs mêmes les membres du Sénat ne sont pas dupes et ont rejeté, jeudi soir, unanimement, le budget 2020 de la sécurité sociale.

Hier, nous étions des milliers à réclamer des mesures d'urgences !                                        Nous ne sommes pas « des gens qui veulent mettre le désordre » comme le dit notre Président de la république.                                                                                                                        Nous sommes juste épuisés et nous voulons être entendus.
Nous n'avons pas besoin d'un nouveau plan sur 3 ans !                                                           C'est maintenant qu'il faut agir, avant qu'il n'y ait plus de soignants et de médecins pour soigner la population.

Nous prenons acte de sa reconnaissance envers les soignants mais cela ne suffira pas.
Nous avons entendu la perspective d'un changement de gouvernance, il est nécessaire et doit remettre les soignants au cœur du système, mais attention: cette nouvelle gouvernance doit inclure les paramédicaux et ne pas être uniquement médico centrée!

Aujourd'hui nous sommes fiers de tous les collègues mobilisés, dans la rue, en actions ou assignés auprès des patients.
Nous restons plus que jamais mobilisés dans l'attente urgente de réelles réponses !

Céline LAVILLE
Présidente
06.64.41.78.65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

AfficheEtat d urgenceCNIbiz-1Le Syndicat CNI soutient le CIU et le CIH et demeure à leurs côtés pour se battre contre la destruction organisée et programmée du système de santé public.

Nous professionnels de santé ne toléreront pas plus longtemps les attaques répétées, basées sur des dictats financiers et politiques, que nous subissons.

Face à l’urgence de la situation, nous exigeons notamment :

-       L’arrêt des fermetures de lits et de services et la réouverture de lits là où cela s’avère nécessaire,

-        La définition de ratios soignants/patients en adéquation avec la charge de travail par service,

-       L’augmentation de l’ONDAM à hauteur des dépenses de santé,

-      L’attribution de fonds permettant aux établissements de soins la mise en place d’effectifs proportionnels aux  charges de travail, le remplacement de l’absentéisme ainsi que la gestion des postes aménagés,

-        La revalorisation salariale de tous les professionnels de santé au regard de leurs responsabilités et compétences.

Les soignants exigent d’être entendus dans leurs demandes légitimes pour la sauvegarde d’un système de santé sécuritaire, efficient et au service de la population.

Le Syndicat CNI appelle tous les professionnels de santé à se rassembler au côté du CIU et du CIH et à manifester pour la défense de leurs professions, la reconnaissance salariale de leurs compétences et la sauvegarde du système de santé public.

                                                 

Rendez-vous le 14 novembre 2019 à Paris

Départ de Port Royal à 14h.

Céline LAVILLE

Présidente

06.64.41.78.65

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Syndicat CNI soutient les MERM Pour une juste reconnaissance de leurs comptences et la valorisation de leur expertise-1Le syndicat CNI soutient le combat des manipulateurs en électroradiologie médicale et a adressé un courrier à Madame BUZYN pour demander :

l'attribution de la prime BUZYN aux manips radios
la revalorisation des salaires
la révision du référentiel de compétences
une réflexion sur la pratique avancée.

                                                                                                                                                                                                      Céline Laville
                                                                                                                                                                    Présidente nationale du Syndicat CNI

hopital entreprise

Depuis des années la situation ne cesse de s'aggraver dans les hôpitaux français.
Ils font face à des difficultés majeures devant l'augmentation des charges en soins et le manque de lits d'aval.

La course au profit a remplacé la priorité donnée à la qualité des soins.
La diminution drastique de plus de 10% des lits ces dernières années dans les hôpitaux au profit de la chirurgie ambulatoire ne permet plus de répondre au besoin en santé de la population. Et que dire des services qui n'ouvriront pas de lits supplémentaires par manque d'effectif pour prendre les patients en charge?

Pour assurer la charge de travail, les professionnels ont le sentiment de devenir des machines qui travaillent à la chaîne et perdent le sens de leur travail et les valeurs soignantes qui les animent.

Alors que les voix des soignants s'élèvent partout en France pour réclamer des ouvertures de lits, des recrutements en personnel et un salaire à hauteur de leurs compétences et responsabilités, le PLFSS rendu public le 30 septembre, semble sonner le glas d'un système de santé public agonisant.

En effet, alors que les charges pesant sur les centres hospitaliers augmentent de plus de 4%, l'ONDAM qui fixe le budget qui leur est alloué, n'augmenterait lui que de 2,3%, ce qui impliquerait une nouvelle économie de 4,2 milliards d'euros demandée à la santé. Cherchez l'erreur !

Dans un contexte de perte d'attractivité des métiers soignants, de fuite des personnels en dehors de l'hôpital, de dégradation de la qualité de prise en charge des patients, il est plus qu'urgent de se mobiliser pour faire barrage au bulldozer du gouvernement.

Le Syndicat CNI appelle tous les professionnels de santé à se rassembler au côté du CIU et du CIH le 15 octobre 2019 à Paris et à manifester pour la défense de leurs professions, la reconnaissance salariale de leurs compétences et la sauvegarde du système de santé public.
Rendez-vous Place de la République à 14h.

 

Céline LAVILLE
Présidente
06.64.41.78.65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.