SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

13227627 1150547708339809 3015564353855937803 oSalon Infirmier 2016 : Une visite, des sourires mais toujours pas de réponse !

Les années se suivent et ne se ressemblent pas , Marisol Touraine, honore le Salon Infirmier de sa visite. Faut-il y voir un lien avec le choix des organisateurs de réaliser l'édition 2016 avec Hôpital Expo de la Paris Healthcareweek ?
La question est légitime, mais ce n'est pas celle que poseront les professionnels si nous leur parlons de sa venue... Les uns nous questionneront sur les grandes annonces, les autres sur les avancées
concrètes et nous serons bien en peine pour leur apporter des réponses !
En effet, si cette année la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé n'a pas fait l'impasse sur la visite des stands et au détour des allées a été interrogée par de nombreux acteurs de la profession,
les questions demeurent en suspens...
Soyons optimistes, gageons qu'elle en ait pris acte et surtout espérons qu'elle donne suite rapidement.
Lors d'un échange très rapide, Nathalie DEPOIRE a, une fois encore, attiré l'attention de la Ministre sur la Santé des soignants, la nécessité d'une réflexion et de mesures concernant « les deuxièmes parties de carrières ».
Les chiffres concernant l'absentéisme ont généré un buzz médiatique, avec la tentation forte pour certains de prôner le rétablissement d'un jour de carence. Pour le syndicat CNI, il est nécessaire de
préciser les choses en mettant en place des indicateurs de suivi au sein de chaque structure et d'agir sur les facteurs générant les absences.
Pour agir, il est impératif d'identifier s'il s'agit d'épuisement lié à des rythmes de travail anarchiques, au non respect des temps de repos, ou encore à des problématiques de retour au poste de travail liées à des restrictions médicales.
Insupportable d'entendre les médias qualifier les fonctionnaires de « privilégiés » alors même que les services DRH de leur établissement les incitent à prolonger leur arrêt de travail faute de postes adaptés, respectant leurs restrictions médicales, alors même qu'ils souhaitent reprendre leur activité.
Pour diminuer l'absentéisme, parlons des vrais problèmes !
Le syndicat CNI réaffirme qu'il est urgent de se préoccuper de la santé des soignants et attend avec impatience les réponses de Madame Touraine.
Le Salon Infirmier se poursuit les 25 et 26 mai Porte de Versailles et l'équipe CNI vous y donne
rendez vous ( Stand P62).
Nathalie DEPOIRE

Présidente de la CNI
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.