SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

rose noireCombien de morts faut-il pour briser le silence ?
Communiqué de presse de la CNI du 31 Août 2016

Après le 13 juin à Toulouse, le 24 juin au Havre, le 30 juin à Saint-Calais, de nouveau le 23 juillet l'une des cinq infirmières du service médical Interprofessionnel de la Région de Reims (âgée de 51 ans) se donne la mort chez elle et le 13 août, une deuxième infirmière de ce même service (46 ans et mère de deux enfants), est retrouvée morte à son domicile. Sans compter les tentatives de suicide, pendant ce temps, que dit et que fait la Ministre ?
Quel « quota » de décès chez le personnel soignant faut-il pour que les pouvoirs publics s'intéressent enfin au malaise des soignants ?
Au même titre qu'en sécurité routière, faut-il atteindre un certain nombre de victimes pour qu'une barrière de sécurité soit installée dans un virage dangereux ?
Combien de drames faudra-t-il encore pour que la Ministre de la santé s'empare enfin du problème et se préoccupe de la santé des professionnels dont elle a la charge ?
Combien de vies perdues et de familles endeuillées devrons-nous déplorer avant que Madame Marisol TOURAINE ne nous fasse l'aumône d'une déclaration publique et d'un message de condoléances ?
Il est plus qu'urgent de mettre en place des mesures correctrices et une barrière de soutien sur laquelle les soignants pourront s'appuyer pour soulager leur détresse psychologique et endiguer le malaise qui s'amplifie dans les couloirs de nos établissements de soins.

Nathalie DEPOIRE

Présidente du Syndicat CNI

Commentaires   

#1 Soret François 02-09-2016 18:16
CNI,
Madame la Présidente,
Pourquoi votre requête n'est pas adressée directement au Ministère de la Santé ?
-quota de soignant : le budget dans le secteur privé y est astreint aussi.
-prise en charge psy des soignants : relève de l'établissement des soignants en "détresse psy".
-suicides soignants : malheureusement , police et gendarmerie font le même constat.
-parallèle "présentation des IDE lors des attentats" avant le déclenchement du plan blanc, c'est tout à leur honneur...
Cordialement.

François Soret.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir