SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

ide marmiteCommuniqué de presse du 14 octobre 2016

Souffrance au travail, épuisement professionnel, conduites addictives, suicides...
En France, le nombre de professionnels de santé atteint est considérable et largement sous-estimé par les pouvoirs publics. Le soignant ne se reconnait plus dans cette course effrénée à la rentabilité. Comment trouver un sens à son investissement ? Face au silence de Marisol TOURAINE sur le sujet et après avoir adressé une lettre ouverte au Président de la République, la CNI est donc montée au créneau le 14 septembre 2016 avec une journée d'action nationale. Les médias se sont emparés du malaise soignant, le tabou est enfin brisé !
La CNI récidive le 8 novembre 2016
Le syndicat CNI invite donc l'ensemble des soignants à faire grève et à manifester son exaspération, le 8 novembre pour contester la politique de santé désastreuse en termes de conditions d'exercice. Cette journée d'action a pour but de réaffirmer l'urgence de la situation et de maintenir la pression auprès du Ministère pour qu'enfin, la santé des soignants devienne une priorité en France. L'amélioration des conditions de travail ne passera que par un changement radical de politique au niveau national. Exigeons une véritable négociation sur le sujet.
L'avenir des professions soignantes, celui des patients est en jeu. La CNI invite également les usagers à participer aux différents rassemblements organisés en France.
Le syndicat CNI dénonce toujours :

  • La dégradation des conditions de travail de tous les professionnels de santé,
  • La mise en place des GHT (groupement hospitalier de territoire),
  • Le Parcours Professionnels des Carrières et Rémunérations (PPCR) qui n'apporte pas de véritables revalorisation des salaires mais se résume à un tour de passe-passe en transformant des primes en points d'indices,
  • Les discours provocateurs, mensongers et urticants de la Ministre de la Santé sur ces mêmes revalorisations salariales et surtout la condescendance, l'indifférence et l'apathie dont elle fait preuve face à la détresse des professionnels.

Les revendications de la CNI restent inchangées :

  • L'attribution de fonds permettant aux établissements de soins la mise en place d'effectifs proportionnels aux charges de travail par patient (ratios IDE, AS, ASH), le remplacement de l'absentéisme ainsi que la gestion des postes aménagés,
  • Le développement des services de santé au travail et la reconnaissance de l'expertise infirmière de ce secteur,
  • La mise en place de cellules d'écoute et le développement de la prévention des risques psycho-sociaux avec accompagnement financier des établissements pour en garantir l'effectivité,
  • L'arrêt du plan triennal de maitrise des dépenses de santé tel que défini actuellement (ONDAM).

Le 8 novembre 2016... Envoyons un signal fort au Ministère !
Pour que soigner ne rime plus avec danger.
Pour vous tenir informé des horaires et lieux de rendez-vous consultez notre page facebook ou notre site internet
Nathalie DEPOIRE

présidente de la CNI
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

lien pdf

lien préavis de grève