image ibodeDepuis janvier 2012, les interventions de la CNI se sont multipliées pour dénoncer une injustice flagrante dans tout le dispositif du droit d’option général. Celle-ci concerne en effet deux spécialités à savoir les IBODE et les Puéricultrices (échelon 6 et l’échelon 7 de la classe supérieure)  se reclassant sur un même échelon 9 de la nouvelle grille (3ième grade) et ce, sans reprise d’ancienneté. Ainsi, suite au reclassement, des professionnels de santé plus anciens dans le grade se sont retrouvés au même niveau indiciaire que des collègues initialement situés à un niveau inférieur.

La CNI persiste et signe

Le projet de décret visant à corriger l’iniquité est à présent rédigé. Il a été  présenté au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière (CSFPH) le 20 mai. La CNI et tous les professionnels concernés s’en réjouissent et attendent la parution du texte avec impatience. La pugnacité de la CNI a une nouvelle fois porté ses fruits. Qui mieux qu’un professionnel de santé peut défendre un professionnel de santé ?

La fin d’une injustice

Le combat fut long mais l’équité est en passe d’être rétablie. Une conclusion favorable est imminente et nous ne manquerons de vous informer de la parution du texte réglementaire qui mettra fin à cette injustice. Nous vous invitons également à suivre les informations de manière régulière sur notre site

internet : www.coordination-nationale-infirmière.org

 

image Puer