SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

papy rentabilité

Communiqué de presse 

le 23 janvier 2018

Du personnel usé en quête de sens

Souffrances physiques et psychologiques, le malaise des soignants dans les EHPAD met en lumière, par la même occasion, celui des résidents. Travailler auprès de personnes âgées sans moyen n’a plus de sens pour un personnel littéralement abandonné.  

De la maltraitance… à la normalité

La parole des soignants se libère et inonde les médias ainsi que les réseaux sociaux. Les témoignages plus violents les uns que les autres viennent heurter nos valeurs humaines et nous projettent dans notre propre avenir. Pour le syndicat  CNI, la maltraitance ne peut pas s’installer dans nos structures pour personnes âgées et, surtout, elle ne doit pas se substituer à une image de normalité. Pourtant, nous en sommes malheureusement bien là dans certains établissements.

Du désengagement de l’état à la privatisation

Le désengagement de l’état dicte aujourd’hui les règles, elles sont impitoyables ! Le vieillissement est devenu un marché sans frontière, l’être humain une marchandise. La dépendance peut rapporter gros, les investisseurs privés se bousculent pour racheter des structures publiques abandonnées par les pouvoirs publics. Quel avenir souhaite-t-on offrir à nos aînéset quel contrôle souhaite-on garder aussi bien dans la gestion des EHPAD que sur la prise en charge des résidents ?

Suffit-il de s’émouvoir pour se donner bonne conscience ?

En France, les politiques commencent tout juste à prendre la mesure de ce qui se passe dans les structures réservées à nos ainés. Cette prise de conscience tardive suffira-t-elle à redonner un peu de dignité aux personnes âgées et un sens à l’engagement du soignant ? La bientraitance humaine et l’attractivité des professions de santé en dépendent…

Remettre la culpabilité sur les professionnels de santé est d’un cynisme absolu. Aujourd’hui, les dirigeants politiques ne peuvent plus ignorer l’urgence de la situation et leur entière responsabilité.

Le 30 janvier, le syndicat CNI appelle tous les professionnels de santé et l’ensemble des usagers à se mobiliser pour éradiquer la maltraitance dans nos EHPAD.

Tous les moyens doivent être donnés immédiatement pour retrouver une prise en charge décente dans le respect de la dignité humaine. Il faut combattre tant que nous en avons l’énergie...

Souhaitons-nous être les maltraités de demain ?

 

Nathalie DEPOIRE

Présidente Syndicat CNI

PDF CP