Accueil - Coordination Nationale Infirmière http://syndicat-cni.org/component/content/?view=featured Thu, 12 Dec 2019 14:52:13 +0100 Joomla! - Open Source Content Management fr-fr Réforme des retraites le projet de trop http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/217-reforme-des-retraites-le-projet-de-trop.html http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/217-reforme-des-retraites-le-projet-de-trop.html

penibilitebiz« Il ne s'agit pas encore d'un projet de loi » comme le crie haut et fort le gouvernement, mais nous n'attendrons pas que celui-ci soit rédigé pour mettre le doigt sur les aberrations proposées dans le rapport Delevoye.

 

Non, les hospitaliers ne sont pas des privilégiés qui nient la nécessité de faire évoluer le système des retraites, mais ils n'accepteront pas que cette transformation se fasse au détriment de leur santé et les positionne dans des situations financières précaires.

 

Nous n'accepterons pas la disparition de la catégorie active pour les agents de catégorie B et C alors même que nous réclamons, depuis le droit d'option de 2011, que les infirmiers de catégorie A puissent légitimement continuer à en bénéficier.
Nos métiers sont des métiers pénibles, soumis à des horaires atypiques, les soignants sont sur le front 24h/24, 7j/7, 365 jours par an !
Nous demandons une réelle reconnaissance de cette pénibilité avec une bonification au 1/5ème pour tous les professionnels soumis à des horaires atypiques.

La disparition de la catégorie active signifierait un départ en retraite encore plus tardif pour des agents qui ont de plus en plus de difficultés à parvenir en bonne santé au terme de leur carrière.

 

Dans le projet, les retraites des hospitaliers ne seraient plus calculées sur les six derniers mois d'exercice mais sur l'ensemble de leur carrière, d'où une perte significative sur le montant de leurs pensions. Cette mesure ne pénalisera pas uniquement les hospitaliers, mais bien tous les français, puisque, aujourd'hui, dans le secteur privé, la retraite est calculée sur les 25 meilleures années...
En cristallisant les mécontentements uniquement sur les agents du secteur public le gouvernement voudrait faire oublier au secteur privé qu'eux aussi seront impactés.

 

Nous demandons également une revalorisation salariale de tous les professionnels de santé, correspondant à leurs niveaux de responsabilités et de compétences et permettant l'octroi d'une pension de retraite acceptable.

 

Ce gouvernement qui reste sourd aux appels des professionnels de santé depuis des mois, ne fait que confirmer son dédain à leur égard en voulant les sanctionner une nouvelle fois par le biais de cette réforme.

 

Devant un projet particulièrement délétère pour les hospitaliers, le Syndicat CNI ne battra pas en retraite et appelle tous les soignants à manifester leur révolte, le jeudi 5 décembre 2019.

Céline LAVILLE
Présidente
06.64.41.78.65
presidencenationalecni@gmail.com

]]>
secretariatnationalcni@gmail.com (Super Utilisateur) En vedette Non catégorisé Mon, 02 Dec 2019 08:08:23 +0100
Journée internationale de l'aide-soignant(e) http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/216-journee-internationale-de-l-aide-soignant-e.html http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/216-journee-internationale-de-l-aide-soignant-e.html

journée AS AP 2019A l'occasion de la 9ème journée internationale de l'aide-soignant(e), qui aura lieu le mardi 26 novembre 2019, nous tenons à saluer le travail, l'investissement au quotidien et le savoir-faire de tous les professionnels aides-soignants et auxiliaires de puériculture.
Ce sont les professionnels les plus présents aux lits des patients, ceux qui par leurs soins et leur écoute leur apportent confort et réconfort chaque jour.
De petits soleils dans les journées souvent empreintes de solitude et de douleur qui permettent de mieux supporter et de traverser des périodes difficiles.
Malheureusement, force est de constater aujourd'hui le manque d'attractivité de ces professions au combien essentielles, les difficultés pour les IFAS à faire le plein et celles des établissements publics comme privés à recruter.
Des travaux actuellement en cours devraient voir aboutir une meilleure reconnaissance salariale et un élargissement des compétences. Le Syndicat CNI présent tout au long de ce processus aura une vigilance particulière pour que les résultats ne se cantonnent pas à légiférer des glissements de tâches et que ces professionnels du soin puissent y trouver une réelle reconnaissance de leurs compétences.
Dans l'attente de ces évolutions, profitons de cette journée pour mettre en lumière les aides-soignants et auxiliaires de puériculture et apportons leur un peu de la reconnaissance qui leur manque tant.
Merci à eux.

Céline LAVILLE
Présidente
06.64.41.78.65
presidencenationalecni@gmail.com

]]>
secretariatnationalcni@gmail.com (Super Utilisateur) En vedette Non catégorisé Mon, 25 Nov 2019 11:12:24 +0100
Jeux échec et math ALERTE les annonces sont insuffisantes http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/215-jeux-echec-et-math-alerte-les-annonces-sont-insuffisantes.html http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/215-jeux-echec-et-math-alerte-les-annonces-sont-insuffisantes.html

QVT45biz

 

 

Une nouvelle tentative infructueuse du gouvernement que l’on sent plus déterminé à tenter de diviser les soignants, voire les hôpitaux, pour casser le mouvement d’envergure qui s’amplifie chaque jour en France, plutôt qu’à apporter une réponse réelle aux problématiques pourtant clairement énoncées depuis des mois.

 

Une refonte de la gouvernance ? Très bien, redonnons un pouvoir décisionnaire aux médecins mais à quand les équipes pluridisciplinaires dans la gouvernance ? N’oublions pas que l’hôpital est fait d’équipes pluri professionnelles. Il faut remettre du lien entre les différents acteurs.

      

Des primes et des primes et des primes : des annonces de mise en place de multiples primes pour certains médecins, infirmiers, aides-soignants et manipulateurs en radiologie. Mais qu’en est-il, par exemple des agents de services hospitaliers dont les salaires sont encore moins élevés ? Des primes encore pour ceux qui vont accepter les protocoles de coopérations et donc augmenter encore leur charge de travail alors qu’ils ne parviennent plus à assumer les soins dans des conditions décentes.

Mais où est le temps et où sont les moyens humains supplémentaires dont les hospitaliers ont besoin ?

Qu’en est-il des personnels en milieu et fin de carrière qui sacrifient leurs vies depuis plusieurs années                            pour l'hôpital public ?

Des primes finalement pour désunir les professionnels?

 

Prendre en charge la dette de certains hôpitaux ? Au-delà de n’être qu’une réponse transitoire aux difficultés de certains, quelle image cela renvoie-t-il aux établissements dont le déficit est soit faible soit inexistant mais au prix de sacrifices conséquents pour les personnels ?

 

Qu’en est-il de la nécessité absolue d’ouvrir des lits supplémentaires ? Et bien apparement il n’y a pas besoin de lits puisque aucune annonce n’a été faite sur ce point.

 

Qu’en est-il des revalorisations salariales pour tous ? Le gouvernement, au lieu de s’inquiéter d’être débordé par des demandes d’autres fonctions publiques, s’il les accordait aux hospitaliers, ne ferait-il pas mieux de s’interroger sur la manière dont il rémunère ses salariés ?!

Les annonces d’aujourd’hui ne suffiront pas à « calmer » la grogne, la politique du « diviser pour mieux régner » ne fonctionnera pas, les professionnels de la santé ont, ancré au plus profond de leur être, des valeurs de solidarité qu’ils sauront mettre en lumière dans les semaines à venir.

Un nouvel essai manqué pour le gouvernement, même joueur joue encore, on attend d’autres réponses à la souffrance prégnante au sein de nos établissements !

La souffrance n’est pas que parisienne, elle n’est pas non plus centrée sur quelques catégories professionnelles, ce sont tous les hôpitaux et tous les professionnels qui restent aujourd’hui dans l’attente de mesures adaptées aux besoins de lits, de temps et de revalorisations salariales.

 

Céline LAVILLE

Présidente

06.64.41.78.65

presidencenationalecni@gmail.com

]]>
secretariatnationalcni@gmail.com (Super Utilisateur) En vedette Non catégorisé Wed, 20 Nov 2019 12:27:35 +0100
Pronostic vital engagé http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/214-pronostic-vital-engage.html http://syndicat-cni.org/2-non-categorise/214-pronostic-vital-engage.html

 

affiche pronostic vital engagéCe 14 novembre 2019, la colère des hospitaliers, qui enfle dans les hôpitaux, s'est exprimée partout en France. Une vague blanche sur Paris et de nombreuses actions en région. Ce réveil blanc a contraint le Président de la République à s'exprimer.
Mais nous sommes trop habitués et excédés par les annonces d'annonces. Quels investissements seront faits si le budget de la santé est voté en l'état ?
Après de longues années d'expressions syndicales pour dénoncer la dégradation des conditions de travail des hospitaliers, l'hôpital voit aujourd'hui son pronostic vital engagé...

Le PLFSS actuellement débattu au parlement met en évidence de nouvelles économies annoncées pour les hôpitaux : IMPENSABLE ! Le ministère parle d'une augmentation du budget de l'hôpital de 2,1% lorsque les dépenses augmentent de près de 4%: ce n'est pas une augmentation que le gouvernement annonce mais de nouvelles économies sur le dos des personnels qui s'amorcent ! D'ailleurs mêmes les membres du Sénat ne sont pas dupes et ont rejeté, jeudi soir, unanimement, le budget 2020 de la sécurité sociale.

Hier, nous étions des milliers à réclamer des mesures d'urgences !                                        Nous ne sommes pas « des gens qui veulent mettre le désordre » comme le dit notre Président de la république.                                                                                                                        Nous sommes juste épuisés et nous voulons être entendus.
Nous n'avons pas besoin d'un nouveau plan sur 3 ans !                                                           C'est maintenant qu'il faut agir, avant qu'il n'y ait plus de soignants et de médecins pour soigner la population.

Nous prenons acte de sa reconnaissance envers les soignants mais cela ne suffira pas.
Nous avons entendu la perspective d'un changement de gouvernance, il est nécessaire et doit remettre les soignants au cœur du système, mais attention: cette nouvelle gouvernance doit inclure les paramédicaux et ne pas être uniquement médico centrée!

Aujourd'hui nous sommes fiers de tous les collègues mobilisés, dans la rue, en actions ou assignés auprès des patients.
Nous restons plus que jamais mobilisés dans l'attente urgente de réelles réponses !

Céline LAVILLE
Présidente
06.64.41.78.65
presidencenationalecni@gmail.com

]]>
secretariatnationalcni@gmail.com (Super Utilisateur) En vedette Non catégorisé Fri, 15 Nov 2019 11:30:31 +0100