SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

couv fb - CopieCommuniqué de Presse du 11 juin 2019

Voilà des années que le Syndicat CNI alerte sur la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux.
Des années que nous portons nos dossiers à l'Assemblée Nationale, au Ministère, à l'Elysée ...
Des années encore que nos tutelles nous répondent « nous vous entendons » !
Et pourtant rien ne change !

Nous avons demandé la mise en place d'indicateurs de charge de travail pour évaluer les besoins réels en personnel; exposé les risques encourus à diminuer le nombre de lits dans nos établissements.
Nous avons prévenu des dangers pour les agents, les patients et leur sécurité.
Les services fonctionnent à flux tendu en permanence. Les soignants sont épuisés par les rappels incessants sur leurs jours de repos et Mme Buzyn en réponse les accusent d'arrêts maladies abusifs !
Nos hôpitaux manquent de personnels, de moyens matériels, de lits.

Les quelques propositions avancées ne verront pas leurs effets avant plusieurs années.
Les cris de détresse qui émanent des services d'urgences aujourd'hui sont l'écho de ce qui se passe dans tous les services.

C'est tout le système de santé qui vacille pendant que nos tutelles se cachent derrière des moyennes qui ne parviennent même plus à camoufler la réalité du quotidien.

Ça n'est pas une prime de risque qui solutionnera les difficultés.
Pour que la situation s'améliore enfin, il faut donner les moyens humains de répondre aux besoins de la population, élargir le droit à prescription des infirmiers, redonner de l'attractivité aux métiers de la santé. Les grilles salariales doivent être revues à hauteur des compétences et responsabilités de chacun.

Mais nos tutelles ont-elles vraiment à cœur de sauver la qualité de notre système de santé avant qu'elle ne devienne une légende ?

Le Syndicat CNI, à l'instar de tous les soignants, ne baissera pas les bras et va continuer à dénoncer la maltraitance subit par les professionnels de santé jusqu'à ce que nous soyons plus qu'entendus, écoutés et que les choses changent vraiment dans l'intérêt de tous !

Céline LAVILLE
Présidente du Syndicat CNI
06 64 41 78 65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lien PDF: